Le forum du site Tales of Symphonia by Lina


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

~~ Concours de Noel n°1 ~~

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 ~~ Concours de Noel n°1 ~~ le Sam 22 Déc - 19:51

~~ Concours de Noel n°1 ~~





Par soucis d'anonymat, chaque participants s'est vu attribué un numéro aléatoire pour l'oeuvre qu'il propose. Ainsi les votes seront plus équitables.



Les votes sont ouverts jusqu'au 30 Janvier.

Pour voter, il suffit de m'envoyer par MP le numéro de l'oeuvre que vous avez choisi. Je vous rappelle qu'il faut voter pour une seule oeuvre.
Les participants peuvent également voter, sauf pour leur propres oeuvres.



En raison du nombre de participants, chacun recevra un prix, mais lequel ? =p


1er prix : un bracelet reproduction du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] fabriqué par Lina.
2eme prix : une carte Pokémon à l'effigie du perso préféré.
3eme prix : un dessin ToS spécial Noel, si possible en format A3
4eme prix : un dessin ToS spécial Noel format A4


Les prix seront envoyés par courrier aux participants.






~~ Oeuvres ~~


Oeuvre n°3
Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Oeuvre n°7
Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Oeuvre n°9
Spoiler:

Un sourire sous la neige


A travers un trou des nuages, un rayon de lune audacieux traversa la fenêtre et vint caresser la joue du jeune homme, allongé sur le dos sur son lit, dans sa chambre d'hôtel. Il leva les yeux vers l'astre, puis son regard revint se perdre sur le plafond. Il ne comprenait pas. Kratos... Pourquoi voulait-il retourner sur Derris-Kharlan et ne pas rester avec lui ? N'était-ce pas là le rôle d'un père ? Bien sûr il avait déballé ses arguments. Mais... Mais...

Lloyd écrasa une larme sur sa joue. Il avait rencontré Kratos, l'avait vraiment rencontré, si peu de temps auparavant... Combien de futurs avait-il imaginés aux côtés de son père, à éclaircir les zones d'ombre de son passé, et à rattraper le temps perdu ? Combien de futurs Kratos avait-il explosé en annonçant sa décision ?

Non ! Cette nuit n'était vraiment pas faite pour rester pleurer tout seul dans son coin ! En effet, si la neige tombait sans discontinuer sur Flanoir, les précipitations étaient particulièrement intenses en ce moment, et pour cause : C'était Noël !

Lloyd sortit de sa chambre, dans l'hôtel de la ville des neiges, et descendit. Dans la grande salle à manger, les habitants du coin et les visiteurs combattaient ensemble la fatigue, en discutant, chantant, dansant, buvant... L'ambiance était conviviale et chaleureuse, et il ne tarda pas à trouver Raine et Régal qui discutaient dans un coin, une tasse de chocolat chaud dans les mains. Toutefois il n'avait pas envie de discuter avec eux. Ils étaient trop sérieux, jamais prêts à se dérider, ils s 'inquiéteraient de son état, de comment il avait pris la décision de Kratos, et il ne voulait pas parler de ça. Il avança quand même vers eux.
« Salut.
-Ah, tiens, bonsoir Lloyd ! S'exclama Raine. Tu as trouvé tes cadeaux, dans ta chambre ?
-Ouais, ouais. » Il les avait trouvés, et ne les avait pas ouverts. Pas d'humeur. Il reprit : « Où est Colette ?
-Elle était crevée, répondit la prof. Et Génis aussi. Ils sont partis se coucher.
-Ah... »
C'était problématique. Il aurait adoré passer la soirée avec Colette et sa douceur un peu naïve, ou alors avec Génis et sa sympathie et son intelligence... Tant pis. Qui restait-il ? Préséa... Il ne s'était jamais vraiment entendu avec elle. Il ne se sentait pas capable de supporter l'humour de Zélos...
« Et Sheena ?
-Elle s'est enfermée dans sa chambre, répondit Régal, il y a de ça trois heures. J'ai essayé d'aller la voir, elle m'a dit, très exactement, « casse-toi, j'ai pas envie de parler ». Soit elle est pas sortie de l'hôtel, soit elle est sortie par une fenêtre depuis. Je ne sais pas ce qu'elle a, et à vrai dire ça m'inquiète un p...
-D'accord, le coupa le jeune homme en tournant les talons.
-Lloyd ! Le rappela Régal après une légère hésitation.
-Ouais ?
-S'il y a quelque chose qui ne va pas, quoi que ce soit, tu peux m'en parler.
-... Merci, Régal. Mais ça va. Si si, je t'assure. Allez, bonne nuit ! »
Il reprit le chemin des escaliers.

Une simple pression sur l'interrupteur du couloir lui permit de vérifier son impression : un rai de lumière passait bien sous la porte de la chambre de Sheena. Il s'approcha et frappa doucement.
« C'est qui ? Demanda une voix éraillée, de l'autre côté du battant.
-C'est moi, Lloyd. Je peux entrer ?
-Vas-y, répondit-elle après quelques secondes. »
Il poussa la porte, et entra.

La jeune ninja était allongée sur son lit, dans sa tenue habituelle.
-Salut, dit Lloyd en s'approchant.
-Salut... Qu'est-ce que tu me veux ?
-Ben... J'trouvais que c'est un peu triste de passer la nuit de Noël tout seule dans ta chambre... Mais si t'es fatiguée...
-Non, non. C'est juste que...
-Qu'il y a rien à faire dans ce bled paumé ?

Ils éclatèrent de rire, et Lloyd se rendit compte d'une chose : il se sentait bien avec Sheena. Elle n'était pas très douce et avait du mal à montrer son affection, mais si on la connaissait elle était très sympa. Si son passé n'avait jamais cessé de peser sur ses épaules, elle l'avait affronté à leurs côtés, et il la tourmentait moins désormais. Contrairement à Zélos, il arrivait à voir la femme derrière les courbes, et le spectacle valait le coup : Sheena était une personne qu'il était bon de rencontrer.

-Non... reprit-elle en se calmant. Son regard se chargea de tristesse. C'est juste que j'ai jamais trop aimé Noël.
-Pourquoi ?
-J'ai très peu de souvenirs de mon enfance. Je me souviens d'une course à Gaorrachia, poursuivie par des monstres, puis de mon arrivée à Mizuho. Là, j'ai été conduite chez le chef. De ce qu'on m'a dit ce jour là je n'ai aucun souvenir, par contre je me rappelle du sapin de la maison du chef. Il brillait de dix mille feux, c'était magnifique. Mais... Depuis ça, j'associe Noël à mes parents disparus, et ça me fait mal... J'avais presque réussi à les oublier, mais quand j'ai appris pour Kratos, c'est revenu comme un poignard...
-Je suis désolé.
-Pourquoi ?
-Parce que ce qui a fait mon bonheur t'a fait mal. Et après il m'a aussi brisé le cœur en voulant rester sur Derris-Kharlan...
-Cet *blop* d'ange a trahi tout le monde et fait plus de mal que de bien, parlons d'autre chose s'il te plaît.
-Ouais...
-Et puis cette chambre pue la tristesse. Dommage qu'il y ait rien à faire dans ce bled paumé !
Ils éclatèrent de rire une fois de plus, poussés par l'ivresse de Noël.
-On sort ? Proposa Lloyd. Je sais pas où, mais ça nous changera les idées.
-Il y a un restau de luxe à Flanoir, et j'ai une de ces faims ! Ça te dit ?
-Quelle question ! Ils ont demandé à Génis de faire quelques plats ! Par contre... T'as pas peur de dépenser ton argent ? C'est vraiment pas cadeau...
-Il sert à quoi, sinon à ça ? On y va ?
-Tu vas sortir habillée comme ça ?
-Bah... J'ai pas envie de sortir à poil, surtout que Zélos traîne pas loin, alors... Ouais.
-Tu risques pas d'avoir froid ?
-Faut que je m'habitue. Si je veux être un bon ninja, je ne dois pas laisser les conditions extérieures avoir le moindre impact sur moi. Le froid et le chaud doivent devenir une habitude, comme la douleur ou la fatigue, au point que je les oublie.
-Vous devez rêver d'anges, dans vos rangs, commenta-t-il ironiquement.

C'est en plaisantant et en pouffant qu'ils passèrent devant un Régal et une Raine médusés, pour se retrouver dans la ville des neiges. Sheena leva les yeux.
-J'adore la neige. C'est froid et ça mouille, mais j'adore ça, je sais pas pourquoi.
-Peut-être parce que c'est rare ? Moi aussi je l'adore, mais c'est pour une autre raison.
-Laquelle ?
-Eh ben... A Isélia, chez moi, quand il y avait trop de neige je prétendais que le forêt était impossible à traverser, et j'en profitais pour sécher les cours. C'était l'éclate ! C'était le bon vieux temps...

-C'est Noël, donc je ne vais pas te frapper pour ce que je viens d'entendre, prévint Raine dans leur dos (Le visage de Lloyd vira au blanc). En un sens tu as de la chance : tu aurais dit ça demain tu n'y aurais pas coupé. A part ça, Sheena, tu vas bien ?
-Ouais, pourquoi ?
-Je sais pas, t'as passé la soirée enfermée, alors je me demandais...
-Ça va, ça va. Une petite déprime passagère. Je vais mieux maintenant.
-D'accord, je te crois. Amusez-vous bien ! Si vous avez besoin de moi vous savez où me trouver.
-Merci ! Lança Lloyd tandis que sa prof rentrait.

Ils se mirent en marche, dans la rue, en direction du restaurant.
-Zélos n'aime pas la neige, commenta Lloyd.
Sheena, intriguée, tourna la tête vers lui :
-Ah bon ? Pourquoi ?
-Je sais pas trop... Il faudra lui demander, mais je crois que ça a un rapport avec son passé. Son lourd passé.
-Mmmh... Intéressant...
Ils reprirent leur marche silencieuse.

-C'est là, indiqua Sheena. On entre ?
-Attends.
Au milieu de la place centrale de Flanoir trônait un sapin énorme et richement décoré, avec des dizaines de cadeaux à son pied.
-Les gens offrent des cadeaux à Celsius pour que le temps soit clément et qu'ils aient pas de trop grosses tempêtes de neige. Je sais que c'est débile vu qu'on a un pacte, mais... J'ai fabriqué ça spécialement pour l'occasion, et j'voulais le poser avec les autres.
Il sortit d'une de ses poches un flocon de neige, fabriqué en acier et serti de gemmes bleu clair.
-Ouah !
-Quoi ?
-C'est... C'est toi qui a fait ça ?
-Ouais, mon père, enfin, Dirk, m'a appris à faire des bijoux, même si j'ai encore du chemin à faire.
-Eh ben pour un débutant, t'es loin de mal te débrouiller !
-Tu trouves ?
-Oui ! Personnellement jamais je serais capable de faire un truc pareil !
Il lui adressa un sourire, la remercia, puis posa sur la pile son cadeau à Celsius, avant de se diriger vers la porte du restaurant.

Ils entrèrent, et un serveur les guida jusqu'à une table face-à-face, et très vite on passa leur apporter la carte. Malgré la foule, le service était rapide, et ils se remirent à discuter. L'ambiance était chaleureuse, ils étaient séparés des autres par une cloison fine qui conférait un peu d'intimité au repas.
-N'importe lequel de leurs plats est divin ! S'exclama Sheena.
-Le prix est divin aussi, grimaça Lloyd.
-Bah, de toute façon c'est moi qui paye.
-Raison de plus pour ne pas commettre de folies et te ruiner...
-Vas-y j'te dis, fais-toi plaisir, j'suis pleine aux as ! C'est Zélos, à force de vouloir jouer au poker alors qu'il bluffe comme un âne... A partir du moment où il se retrouve en slip il me file 1 000 flouz à chaque défaite, donc fatalement il finit plumé comme un poulet. Et moi j'me fais des cartes en or. Alors j'le dis et redis, fais-toi plaisir !
-Bah ouais, mais...
-Bon écoute mec tu vas arrêter de me souler avec mon fric et manger c'que tu veux manger, hein ? C'est Noël, alors fais-toi plaisir !

Tiens, c'était rare que Sheena s'énerve avec lui, même si elle faisait probablement semblant. Avec un petit sourire en coin, Lloyd répondit :
-Sinon quoi ?
-Sinon tu te prends un Ultra-combo-des-esprits-du-Hadoken-et-du-Kamehameha dans la tronche. Tenté ?
-Euh... En dessert peut-être ? J'voudrais goûter leurs plats divins, avant !
Une fois de plus leurs rires résonnèrent.

Plusieurs fois au cours du repas, Sheena se surprit à sourire sans raison. Elle mangeait de la nourriture de qualité, encore meilleure que celle de Génis, en présence d'un Lloyd détendu et souriant, dans ce restaurant chic et cher, le soir de Noël. Elle était au chaud et se remplissait le ventre alors que dehors, les flocons n'en finissaient pas de tomber. Ils se lâchaient en plaisanteries et en rire comme ça leur arrivait rarement. Elle se sentait bien, et, en prenant un peu de recul, elle nageait dans le bonheur. Mais comme dans toutes les mers, il y a des écueils dans le bonheur, et le dessert arriva, inéluctablement. Lloyd commanda une grosse crêpe pleine de Nutello, de la pâte à tartiner au chocolat, et Sheena, plus raisonnable, choisit la glace à la framboise.

Le dessert était divin. Sa crêpe, dorée à la perfection, était généreusement tartinée de Nutello fondu par la chaleur, et le résultat était... Divin. Il ne trouvait pas d'autre mot, pour le dessert comme pour le reste de la soirée. Il engloutit sa crêpes en quelques bouchées, sous le sourire amusé de Sheena, puis il attendit patiemment qu'elle finisse sa glace. Une fois le dessert de la jeune ninja terminé, ils restèrent encore quelques minutes au chaud à discuter, avant que le silence s'installe et que Lloyd le rompe :
-Bon, si on veut pas rester bloqués à l'intérieur par la neige, il vaut mieux éviter de tarder tu penses pas ?
Elle jeta un oeil par la fenêtre, écarquilla les yeux, avant d'approuver par un « en effet » convaincu. Ils réglèrent l'addition, très salée, puis sortirent.

Ils se retrouvèrent en face du gros sapin, quand minuit sonna à l'église. Lloyd regarda Sheena du coin de l'oeil, qui, elle, avait perdu son regard dans les lumières colorées de l'arbre.
-Joyeux Noël, lança-t-il
-Ouais... Joyeux Noël, lui répondit-elle avec un sourire. Eh, fait froid dans ta ville ! Viens, on rentre à l'hôtel, j'suis vidée.
Il acquiesça d'un signe de la tête, et ils se mirent en marche.

Ils entrèrent dans l'hôtel en titubant, ivres de froid et de rires, puis montèrent sans demander leurs restes, à la surprise de Raine et Régal, qui se demandaient ce qui avait bien pu se passer. Dans le couloir du premier étage, Lloyd abandonna Sheena devant la porte de sa chambre, où elle hésita un instant, avant de se décider.

Elle se retourna, se lança dans les bras de Lloyd et colla ses lèvres contre les siennes, à sa grande surprise. Il semblait ne pas comprendre ce qu'il se passait, mais ne protesta pas, et ne la repoussa pas, comme elle craignait qu'il le fasse. Elle eut une pensée douloureuse pour Colette et sa réaction quand elle l'apprendrait, pensée qu'elle chassa très vite : Elle n'était pas obligée de l'apprendre, et dans le pire des cas elle n'avait qu'à agir plus tôt !

Après ce baiser court et intense, elle s'écarta du jeune homme, lui adressa un sourire radieux, puis lui souhaita une bonne nuit et entra dans sa chambre.

Lloyd resta là quelques minutes, choqué, perplexe, hébété, puis il laissa un grand sourire flotter sur ses lèvres, reflet de celui qui ornait le visage de Zélos qui, assis sur le toit d'en face, venait d'observer la scène par la fenêtre.


Oeuvre n°11

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-symphonia-by-lina.wifeo.com/index.php

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum